mardi 15 mai 2012

Un cri dans la nuit


Le soleil était déjà couché depuis longtemps. Pommier aussi d'ailleurs. Quand je décidai d'aller moi aussi me jeter dans les bras de Morphée. Enfin, s 'il voulait bien de moi.
Je ne fit pas de bruit et entrai dans la chambre.
Pommier dormait déjà, la tête cachée sous le dessus de lit noir. Il m'avait laissé la petite lumière de ma table de nuit allumée. Super. Je préfère me déshabiller dans la lumière maintenant que je suis opérée, ça me permet de jeter un rapide coup d'oeil sur la cicatrice avant d'aller me coucher. Je m'habitue petit à petit à mon nouveau moi.
Je me glissai sous les draps, nue, et je me délectai de la bonne odeur que la lessive de l' après midi y avait laissé.
Mes yeux se fermèrent.
Mes pensées partirent au loin.

Puis un cri dans la nuit.
Puissant, déstabilisant et  significatif en l’occurrence: "j'ai mal".

Somnolente, mais pas endormie, je me levai donc. Et je me dirigeai vers la source de ce cri à la limite de la normalité.
Ma fille, me regardât entrer dans la chambre, les yeux baignés de larmes. J'aurait voulu pleurer avec elle.
Ma fille avait mal. Et l'angoisse d'avoir mal était revenue aussitôt.
Cela faisait un moi et demi que l'on en parlait plus.
Cela faisait un mois et demi que tout allait bien.
Mais la veille au soir, il a fallu que je me résigne, non je ne pouvais pas lui donner ce qui lui faisait du bien.
Parce que dans une dizaine de jours elle sera hospitalisé, qu’elle subira des examens, et qu'il ne faudrait pas que les résultats soient faussés, il va falloir qu'elle souffre jusque là.

Alors je l'ai prise dans mes bras, j'ai essayé de la calmer.
Je suis restée ainsi, 3 heures durant.
3 heures rythmées par des soubresauts, des cris perçants, des pleurs, des câlins, des caresses, des "chuts"...
3 heures pendant lesquelles je regardais le remède, le soulagement personnifié, celui que je n'ai plus le droit de lui donner.
Même si je savais que je le faisais pour son bien, comment ne pas culpabiliser de lui imposer cette épreuve .
Au milieu de la nuit, le soubresaut de trop, le cri qui signifiait le point de rupture, m'a poussé a la prendre, elle, ma crapougne, ma vie, et à la mettre dans la voiture : Seule solution que j'ai trouvé dans le remord et la souffrance qui m’étreignaient.

Alors nous sommes parties, toutes les deux. Nous avons avalé le bitume. Nous avons cligné des yeux quand nous passions sous un réverbère un peu trop puissant. Nous attendions patiemment aux feux tricolores, alors que nous étions les seules en vie dans ce monde de silence.
Nous n'entendions rien d'autre que nos respirations. Mon rétroviseur était tourné vers elle, nous nous regardions dans l'obscurité rassurées par la présence de l'autre.

Et elle se laissa enfin aller.
Ses yeux se fermèrent.
Et moi aussi je me laissai aller à pleurer ces quelques larmes de remord et de soulagement à la fois.
Quelques minutes encore d'asphalte et nous rentrâmes...

Alors, pour ne pas rompre ce charme éphémère, je la couchai dans son fauteuil de bébé, son "cosi". Je l'installai confortablement dans son lit, et pour l'occasion je sortis son deuxième doudou. Deux doudous pour calmer ce chagrin n’étaient pas de trop.

Je quittai la pièce sur la pointe de pieds et je partis me coucher...

Allez... courage.. plus que 10 nuits...




21 commentaires:

  1. Attends rien n'a réveillé ton homme ? Il n'a pas eu peur d'entendre la voiture, le cri, ou autre ?? Incroyable ! Elle a quoi déjà ton bébé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ho oui il s'ets reveillé! il a essayé de la calmer quan dje l'ai amené dans notre lit, il s 'ets levé ensuite, pour essayer lui aussi de l'endormir dans sa chambre, mais rien n'y a fait. et, alors que generalement elle se calme bien ave clui, c 'etait pire des que je m'eloignait....
      elle a surement un reflux gastro oesophagien important.

      Supprimer
  2. j'ai probablement loupé quelque chose, mais qu est ce qu'elle a pepinette??! ton récit m'a donné les larmes et j'ai ressenti toute la douleur et la culpabilité que tu as du avoir. courage! et bisous à vous 2 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a surement un reflux important, on va a l'hopital pendant 24 h la semaine prochaine pour qu'elle fasse une ph metrie: une sonde qui passe par le nez et qui va jusque dans l'estomac pour mesurer l'acidité de l'estomac pendant 24 h.
      on pense que c 'eet ca, parce que depuis un mois et demi elle avait un traitement preventif et comme par hasard ca a fonctionné et elle n'avait plus d'otite

      Supprimer
    2. et DIX JOURS a l'avance tu n'as pas le droit de lui donner le médoc?? sans déconner? c'est completement inhumain, leur truc!

      Supprimer
    3. et opui! les deux medicament squ'elle prenaient jusqu'a maintenant agissaient sur l'acidité de l'estomac. si je continues a les lui donner, les resultats de la ph metrie seront faussés. ce qui n'aurait servi a rien.
      On fait la ph metrie pour etre surs de l'ampleur du truc pour voir si on la met pas sous un autre traitement en fait. qui seraitn moins lourd mais un peu plus compliqué pour son organisme car il agirait a la source du probleme et pas comme un "pansement" comme celui qu'elle prenait jusqu'a maintenant.
      Mais comme elle n'a que un an, tout reste compliqué. je ne sai spas si tu auras bien tout compris, excuse moi d'avance si je m'exprime mal.

      Supprimer
  3. J'imagine le déchirement, la frustration de ne pouvoir rien faire pour soulager ton bout de chou...Je te souhaite plein de courage, mais tu as l'air d'en avoir un bon stock :)
    Courage à la puce et pleins de bisous !

    RépondreSupprimer
  4. rolala la pauvre petite ! courage miss, courage :)
    mais on peut pas avancer le rdv, c'est de la torture là, 10jours comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bein non il faut attendre justement 10 jours! merci

      Supprimer
  5. vivement dans 10 jours pour pépinette, ça doit faire mal surtout la nuit en position allongée, bon courage, bisous!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. allez pàlus que 9 maintenant! je la couche dans son cosi. j'ai l'impression de limiter les degats, mais ces douleurs sont tellement aleatoires...
      merci pour ton soutien!

      Supprimer
  6. J'ai eu l'impression de vivre la scène avec toi tellement elle est poignante.
    Comme tu dis, tout ça, c'est pour son bien. Alors soyez forts.
    Je vous envoi plein de courage et de bizoos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci§
      J'essqie de relativiser, c 'est pas la mort, c 'est un reflux. mais les pleurs de bébés sont vraiment difficiles a supporter.

      Supprimer
  7. Olala, courage Pépinette, heureusement que ta maman chérie s'occupe si bien de toi! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maman fait surtout ce qu'elle peut! <3

      Supprimer
  8. Et bien, ce n'est vraiment pas drôle de voir souffrir ta petiote sans rien pouvoir faire... même pas un doliprane, rien du tout ?
    Bon courage pour les prochaines nuits, j'espère que ça va aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui doliprane c 'est possible, mais ca ne la soulage pas vraiment.
      le mieux, dormir debout ou assise. vive le cosi!
      Merci de ton soutien!

      Supprimer
  9. Quelle épreuve en tant que maman de ne pouvoir aider ta petie puce...d'être démunie devant la douleur de Pépinette...Je te souhaite plein de courage... Il est juste magnifique ton article...plein de bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ton petit mot, et merci d'être venue me lire.
      Pour le moment j'ai encore du courage, j'espere juste qu'il tiendra jusqu'a jeudi prochain!
      merci pour ton soutien.
      Pomme

      Supprimer
  10. je pense bien fort à toi...c'est tellement dur de voir souffrir son enfant sans rien pouvoir faire que de lui donner son amour...courage et j'espère que très vite ses souffrances s'en iront très très loin...bises ;)

    RépondreSupprimer

Tu as aimé cet article... ou pas?
Tu veux rajouter ton pépin Dans ma pomme?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...